Aca Driving Marketing Success
 
Nouveau banc d’essai publicitaire
septembre 9th, 2009

9 septembre 2009

L’Association des agences de publicité du Québec (AAPQ) a lancé, le 25 août dernier, le YUL-LAB, un projet d’envergure à Montréal qui poursuit l’objectif de résoudre le dilemme que se posent les équipes de marques mondiales (Global Brand Team) et les Chief Marketing Officers (CMO) selon l’étude du Boston Consulting Group (BCG) : The CMO’s Dilemma.

Est-ce qu’il est astucieux d’allouer la moitié de son budget aux médias sociaux, Twittering, Facebook ou à tout autres moyens de communication non traditionnels ? Doit-on communiquer le même message parmi tous ces véhicules communicationnels ? Comment faire des campagnes innovantes, sans qu’elles soient trop risquées, coûteuses et complexes ? En effet, dans cette ère d’éclatement médiatique, de pression d’optimisation des investissements jumelés à la place prépondérante qu’occupe désormais le numérique dans l’univers publicitaire, les CMO font certainement face à d’importants choix. Le matin où ils se disent qu’ils ont tout compris, la lecture d’une nouvelle sur Google qui achète des panneaux-réclames (affichage « traditionnel ») pour faire connaître ses produits (« non-traditionnels ») les force de nouveau à essayer de redéfinir leurs croyances et repenser leurs produits créatifs et leurs placements publicitaires.

En tant que responsable de la communication et du marketing de votre entreprise, la lecture de ce texte ne donnera pas toutes les réponses aux questions que se pose probablement un CMO en 2009. Par contre, vous connaitrez dorénavant une solution, mise à votre disposition, pour trouver ces réponses : le YUL-LAB.

Qu’est-ce que le YUL-LAB ?

Le YUL-LAB est en fait la réponse au besoin de réinventer la publicité. Il s’agit d’un outil mis à la disposition des 64 agences membres de l’AAPQ pour attirer des annonceurs à Montréal. Concrètement, le YUL-LAB est un laboratoire d’expérimentation unique, conçu pour les annonceurs mondiaux, qui permet de développer de nouveaux modèles publicitaires prédictifs et fiables en vue de les exporter. Il permet donc de tester toutes les combinaisons publicitaires possibles en transformant les idées en réalité, tout en mesurant leurs effets et en prévoyant leur succès. Ce laboratoire tire profit du microcosme unique qu’est Montréal pour offrir aux annonceurs un environnement propice à l’expérimentation de ces nouveaux modèles pouvant, après coup, être reproduits ailleurs dans le monde.

Pourquoi utiliser le YUL-LAB?

… pour minimiser les risques par l’expérimentation.

La recherche, le développement et l’expérimentation occupent une place croissante dans la compétitivité des entreprises. La conjoncture économique actuelle sourit à celles qui auront été plus créatives en innovant dans leur secteur d’activités. Au même titre qu’améliorer la capacité d’une chaîne de montage d’une entreprise, que créer de nouveaux détergents qui lavent plus blanc, les annonceurs ont tout avantage à partir à l’exploration de nouvelles combinaisons gagnantes pour communiquer. Étant donné que le passé n’est plus garant de l’avenir et que la boule de cristal ne peut pas encore à ce jour venir à leur rescousse, les CMO doivent souvent prendre des décisions où ils ne peuvent évaluer que difficilement leur retour sur investissement.

Dans ce contexte où l’erreur ne pardonne pas, tout annonceur rêve, à juste titre, de tester à faible risque de nouvelles combinaisons publicitaires pouvant prédire de manière fiable le succès ou l’échec.

… pour les bénéfices du YUL-LAB.

Proposition d’affaires majeure de montreal.ad, le YUL-LAB offre aux annonceurs une structure d’accueil sur mesure pour expérimenter et développer de nouveaux modèles publicitaires à exporter. Ses bénéfices directs sont nombreux. Mentionnons seulement l’inventaire média (télévision, radio, imprimés, affichage, Web, etc.) à tarifs concurrentiels et préalablement négociés avec les grands groupes médias et de recherche du Québec. Le YUL-LAB offre également aux annonceurs un environnement collaboratif formé d’équipes créatives multidisciplinaires mobilisées et prêtes à contribuer avec l’annonceur (agences de publicité, maisons de production, firmes de recherche, groupes médias, firmes de consultants marketing et d’affaires, photographes, graphistes, designers, etc.). Des ressources professionnelles de haut calibre, l’accès à des produits de recherche marketing et de tracking prédéveloppés pour ce genre d’initiatives sont également mis à disposition. Le YUL-LAB promet efficience, flexibilité et rapidité, synonyme d’excellent retour sur investissement grâce à un faible coût d’essai, une rapidité et une souplesse d’exécution et des compétences de calibre mondial à prix très concurrentiels. Finalement, la structure d’accueil est grandement facilitée, avec un point unique d’entrée au YUL-LAB.

… et pour Montréal.

Le marché du Montréal métropolitain est exceptionnel. Il offre un éventail infini de possibilités médias, de capacités humaines et matérielles, de ressources universitaires et d’aptitudes intellectuelles et créatives pour réaliser ces expérimentations auprès de groupes cibles de toutes langues et de toutes cultures. La métropole possède les atouts essentiels du parfait laboratoire humain pour bâtir des modèles publicitaires prédictifs. Tout d’abord, l’environnement médiatique de Montréal est surdéveloppé et isolé, marché où les expériences peuvent se mener dans un environnement contrôlé. La ville peut également être considérée comme un marché « mainstream », possédant son propre star-système, tout en étant localisé à proximité des grands sièges sociaux mondiaux. Les annonceurs sont également invités à bénéficier de talents publicitaires créatifs et stratégiques de calibre mondial de Montréal, tout en permettant d’optimiser les investissements en expérimentant à faible coût.

Pour utiliser le YUL-LAB, vous devez être un nouvel annonceur à Montréal et/ou poursuivre un nouveau projet à Montréal et devez faire la démonstration qu’il s’agit d’un projet de recherche et développement (R&D).

Les annonceurs intéressés peuvent communiquer directement avec Yanik Deschênes, président-directeur général de l’Association des agences de publicité du Québec (AAPQ) en téléphonant au 1-514-848-1732 (1-877 878-1732) ou via courriel à l’adresse : y.deschenes@aapq.ca.

Tags:

 
 

 

Nous joindre  |  Recherche Plan du site  |  Politique de confidentialité