Aca Driving Marketing Success
 
Les annonceurs canadiens entrevoient un marché relativement stable
avril 27th, 2012

Selon un nouveau sondage national rendu public aujourd’hui par l’ACA, la majorité des cadres supérieurs en marketing ayant participé à la consultation s’attendent à voir augmenter leur chiffre d’affaires en 2012 par rapport à l’an dernier. Ce sondage a eu lieu le mois dernier dans le cadre du Panel des annonceurs de l’ACA et 44 cadres supérieurs en marketing canadiens y ont participé.  Le questionnaire portait sur les conditions d’affaires actuelles de même que sur les perceptions et les priorités stratégiques des répondants.

« L’ACA a réuni ce panel afin d’acquérir une meilleure compréhension de la dynamique du marché canadien, » précise Susan Charles, vice-présidente, Services aux membres de l’ACA. « Nous voulions connaître ce que pensent les cadres supérieurs en marketing, savoir ce qu’ils planifient et découvrir ce qu’ils vivent au sein de leurs organisations et dans leurs relations avec leurs fournisseurs, leurs partenaires et leur clientèle. Dans l’ensemble, ajoute-t-elle, les conditions du marché semblent stables. Dans la mesure où les affaires et la confiance des consommateurs s’améliorent lentement, nous percevons un optimisme modéré chez les annonceurs canadiens. »

Sommaire exécutif

  • 85 % des répondants rapportent que les conditions d’affaires sont stables ou en amélioration.
  • Les trois-quarts des répondants prévoient que la confiance des consommateurs restera stable au cours de l’année qui vient.
  • Il n’y a pas de consensus sur l’évolution des budgets de communications marketing par rapport à l’an dernier : les annonceurs estiment – à peu près à parts égales – que ces budgets pourraient augmenter, rester stables ou diminuer cette année.
  • Selon un peu plus de la moitié des répondants, les budgets de communications marketing alloués aux médias numériques et aux réseaux sociaux sont en hausse.
  • Dans les entreprises de près de 80 % des répondants, le nombre des employés reste le même ou augmente. Cela dit, le tiers des participants font état d’un changement dans la structure de leur service marketing.
  • Les cycles de planification favorisent le court terme au détriment du long terme. Les stratégies se concentrent sur la promotion des ventes, par opposition au renforcement de la marque.
  • La question de la responsabilité sociale des entreprises préoccupe tous les annonceurs, alors que les répondants entendent maintenir le cap ou accroître leurs efforts dans ce domaine.
  • Dans la liste des défis auxquels les chefs des services marketing doivent faire face, les répondants mettent beaucoup l’accent sur : Comprendre le cheminement décisionnel des consommateurs, face à la multiplication des sources d’information et des points de contact.
 
 

 

Nous joindre  |  Recherche Plan du site  |  Politique de confidentialité