Explorer le pouvoir de transformation de l’innovation marketing

19 septembre 2013 | ACA Team, Association of Canadian Advertisers

Par Randy Scotland, Vice-président, Communications, ACA

Bert DuMars
Bert DuMars

La réponse à cette question en dit beaucoup sur ses perspectives d’avenir dans un monde post-numérique. C’est du moins l’opinion d’un expert dans le domaine, Bert DuMars, vice-président et analyste principale de Forrester Research (Illustré à gauche).

Ce dernier explore le lien entre l’innovation et le succès des entreprises dans une récente série d’études Forrester. Il est convaincu que les stratégies, les tactiques, les outils et les médias marketing conventionnels deviennent de moins en moins efficaces.

Selon M. DuMars, l’époque actuelle où les consommateurs sont branchés en permanence, le glissement de la démarche traditionnelle de mise en marché vers le cycle de vie du client, et l’impact des technologies numériques transforment en profondeur l’environnement marketing. Cette mutation oblige les annonceurs à augmenter plus que jamais la cadence de l’innovation marketing et son application à un vaste éventail d’activités.

La clé du succès, d’après M. DuMars, est de favoriser l’émergence d’une culture d’innovation marketing qui met l’accent sur une vision post-numérique et récompense tout employé proposant des idées novatrices aux responsables de la mise en marché.

M. DuMars présentera le fruit de ses plus récentes réflexions à ce propos lors que la conférence annuelle de l’ACA 2013 qui aura lieu le 5 novembre à Toronto et dont le thème sera Re-Mastering Marketing. Pour en savoir plus (en anglais), cliquez ici.

Par la même occasion, il présentera les résultats d’un sondage spécial du Panel des annonceurs de l’ACA sur l’innovation marketing, dont il a développé le questionnaire. Cette consultation demandait aux participants d’évaluer le niveau d’innovation de leur organisation.

Les mêmes questions ont été posées à des représentants de certaines entreprises aux États-Unis. Il sera donc intéressant de comparer la culture de l’innovation marketing des deux côtés de la frontière.

Les répondants au sondage de l’ACA ont pu classer le potentiel d’innovation de leurs entreprises dans quatre catégories spécifiques.

Les entreprises qui obtiendront les résultats les plus élevés sont qualifiés de « centrées sur le client » et se caractérisent par leur immersion totale et leur compréhension du style de vie, des besoins et des attentes des consommateurs membres de leur groupe cible.

À l’autre extrémité de l’échelle, on retrouve des organisations étiquetées comme « frileuses », dont la culture démontre habituellement une tendance à vouloir tout contrôler. Entre les deux, il y a les « expérimentateurs », des entreprises reconnues pour improviser rapidement sans vision stratégique à long terme, et les « pragmatiques », qui sont habituellement conservatrices et qui recherchent les consensus à tout prix.

Les membres de l’ACA recevront le 5 novembre un rapport résumant les conclusions du sondage.