Aca Driving Marketing Success
 
 
 
Catégorie: Internet
août 16th, 2017

Matthew Chung, directeur, Communications et contenus

La Digital Advertising Alliance of Canada (DAAC) a récemment fait un grand pas vers l’inclusion de tous les médias numériques dans son programme national, Choix de pub.

Selon Julie Ford, directrice générale de la DAAC, l’élargissement du programme à ’Internet et aux applications mobiles constitue une très bonne nouvelle pour les consommateurs qui obtiendront désormais plus d’information, d’avis et de choix concernant la publicité ciblée par centres d’intérêt sur leurs appareils mobiles.

Plus précisément, le programme étend à la navigation web sur appareils mobiles ses principes de transparence et de contrôle et les applique à la personnalisation des publicités à partir de l’utilisation des données collectées entre applications, des données de localisation et des données des répertoires personnels des utilisateurs.

« Nos appareils mobiles nous suivent partout, il est donc essentiel d’offrir aux participants du programme Choix de pub comme aux consommateurs des choix en matière de téléphones intelligents et de tablettes », précise Mme Ford. « Cette annonce nous permet de suivre la croissance de l’industrie de la publicité mobile canadienne, et de nous synchroniser avec les organisations semblables à la DAAC aux États-Unis et en Europe. »

Consultez les lignes directrices pour la mise en œuvre du marqueur publicitaire sur les appareils mobiles.

La DAAC vient aussi de publier son application AppChoice montrant aux consommateurs canadiens quels participants du programme Choix de pub utilisent la publicité ciblée par centres d’intérêt et leur permet de limiter la collecte des données entre applications.

La DAAC a fixé au 31 décembre 2017 l’entrée en vigueur de ses lignes directrices, date à laquelle toutes les entreprises membres de la DAAC devront être conformes. Les normes canadiennes de la publicité (NCP) étendront à l’environnement mobile leur contrôle de conformité en vertu de leur Programme de responsabilité Choix de pub, à compter du 1er janvier 2018.


avril 6th, 2017

Axel Debry, World Federation of Advertisers

World Federation of AdvertisersLa ruée vers les achats média programmatiques et les technologies publicitaires aurait-elle repoussé encore plus les clients potentiels auxquels les annonceurs essaient de s’adresser? On débattra de la question plus tard ce mois-ci, lors de la Conférence mondiale des annonceurs. Un des symptômes de l’insatisfaction des consommateurs envers la façon dont les publicités interrompent leur expérience des médias numérique est certes le grand nombre d’entre eux ayant recours à des logiciels de blocage des annonces. Dans cet article reproduit avec la permission de la World Federation of Advertisers, Axel Deby, son directeur des affaires publiques, réfléchit à la question du blocage des annonces et ce que les meilleurs annonceurs du monde font à son sujet.

Les internautes sont rarement d’accord sur quoi que ce soit. Sauf, peut-être, sur le fait que la publicité en ligne peut être vraiment irritante. Quiconque a fréquenté pour la peine un forum internet ou la section des commentaires suivant un article sait de quoi je parle. (suite…)


novembre 3rd, 2016

Joan Brehl, Alliance for Audited Media Canada

Joan Brehl

Joan Brehl

Dans sa nouvelle série d’articles intitulée 2016 Guide to Media Transparency, la Alliance for Audited Media (AAM) s’adresse aux décideurs de l’ensemble de l’industrie afin de mieux comprendre les problématiques et de déterminer comment encourager toutes les parties en causes à se montrer plus imputables et plus transparentes, et d’assurer ainsi le succès à long terme des médias numériques. Au cours des mois qui viennent, l’AAM offrira des conseils aux membres de l’ACA sur les façons d’éliminer les problèmes de visibilité, de blocage des annonces et de transparence en général. Dans ses articles précédents, Joan Brehl a présenté 4 conseils pour éliminer la fraude dans la publicité numérique et 3 mesures que les annonceurs peuvent prendre pour clarifier leurs achats programmatiques. L’article d’aujourd’hui aborde la question de la visibilité des impressions et montre comment l’industrie peut améliorer ou mieux définir les normes de base dans ce domaine.

En publicité numérique, on a commencé à parler de « visibilité » il y a environ cinq ans. Les acheteurs média commençaient, en effet, à se demander si des humains pouvaient voir leurs annonces. En 2013, le sujet a fait les manchettes et soulevé des débats passionnés dans toute l’industrie sur la possibilité d’effectuer ses transactions en fonction d’une nouvelle norme : la visibilité et les impressions.

Aujourd’hui, bien que l’industrie ait fait des pas de géants dans la définition de ce qu’est une impression publicitaire visible, la question de savoir s’il s’agit d’un critère valable reste entière, étant donné la dichotomie entre évaluation et attentes. (suite…)


février 24th, 2016

Par Matthew Chung, directeur, Communications et contenus, ACA

Dans les nouvelles

Après presque six ans de pourparlers, de différents, après l’échec de la médiation et l’intervention d’un arbitre, la première entente sur la publicité dans Internet et les nouveaux médias (INM) a enfin été finalisée. (suite…)


janvier 21st, 2016

Par Jen Evans, futurologue marketing

Jen Evans

Jen Evans

Le média numérique payant peut générer deux choses : la notoriété et une action (dans ce cas-ci, adhérer à un programme en accordant son autorisation). Voici quelques indications sur quand tenter d’obtenir cette adhésion et quand rechercher la notoriété.

Les responsables marketing ont tendance à oublier les deux règles fondamentales suivantes dans leurs communications :

1. Une portion importante de votre public (jusqu’à 50 %), entend parler de votre marque pour la première fois, ou se souvient vaguement de l’avoir vue quelque part. (suite…)


Publications anciennes »»

 
 

 

Nous joindre  |  Recherche Plan du site  |  Politique de confidentialité