La publicité comportementale en ligne (PCL) repose sur la collecte sur une période plus ou moins longue de données Internet et des habitudes de navigations des utilisateurs à partir de leurs ordinateurs, appareils mobiles et sites web indépendants afin d’analyser leurs préférences et intérêts et ainsi leur proposer des publicités à partir de ces déductions. La PCL avantage les annonceurs pour qui c’est un moyen efficace et économique de s’adresser à des clients potentiels, aux éditeurs, qui obtiennent des tarifs élevés leur permettant de continuer d’offrir gratuitement du contenu de qualité, et aux consommateurs, qui reçoivent des publicités plus pertinentes.

Les annonceurs sont conscients des inquiétudes de certains Canadiens à propos des répercussions de la PCL sur leur vie privée et reconnaissent pleinement leurs obligations en vertu de la Loi de protection des renseignements personnels et des documents électroniques (LPRPDE) et des lois provinciales à ce propos.

Les annonceurs ont pris de nombreuses mesures pour répondre à ces inquiétudes. Le 17 septembre 2013, la Digital Advertising Alliance of Canada (DAAC) a lancé un nouveau programme d’autorégulation pour offrir aux consommateurs plus d’information sur les annonces qu’ils voient en ligne et un outil pour refuser de recevoir ce type de publicité. La DAAC a été formée par l’ACA en partenariat avec sept autres associations canadiennes.

 

CONTENU EXCLUSIF (Réservé aux membres de l’ACA)

Des questions?

Pour plus d’information :
Chris Williams
vice-président, Marketing numérique
416-964-1538 / 1-800-565-0109 /cwilliams@ACAweb.ca.